Des projets, des partenariats

Des projets et des partenariats qui se construisent

Plusieurs projets sont actuellement en cours de développement ou déjà déployés, participant ainsi à la mise en place d’actions de sensibilisation sur notre territoire.

 

Capsules vidéos

Le réseau LorEEN a marqué son envie de répondre collectivement à l’appel à projets “Innovation 3.0” de la DREAL Grand Est, parfois difficile à appréhender pour une structure seule. Un groupe de travail a été créé afin de déterminer un projet de réseau qui corresponde aux valeurs défendues par le réseau LorEEN, tout en répondant aux critères d’éligibilité de l’appel à projets. L’innovation souhaitée présente ainsi deux composantes : le public cible et le format de l’action.

Il a été décidé collégialement de se lancer dans la création d’une dizaine de capsules vidéos sur la transition écologique à destination des 18-25 ans.

Un dossier a été rédigé, un budget dressé, et de nombreux partenaires financiers sollicités. La DREAL, la Région Grand Est et la Fondation Nature & Découvertes ont marqué leur engagement.

Loreen Cpasules Vidéos Partenaires

Loreen Gt Capsules VidéosDans ces vidéos, 10 thématiques seront abordées sous une approche adaptée et orientée pour la jeunesse, à travers leurs activités quotidiennes qui traduisent et révèlent de réels enjeux sociétaux et environnementaux : manger, se laver, s’installer, jardiner, se déplacer, se divertir, travailler, habiter, faire la fête et se vêtir. Ces 10 catégories de gestes du quotidien sont un prétexte pour aborder un certain nombre de thématiques relatives à la transition écologique et énergétique, au réchauffement climatique ou à l’usage du numérique, qui sont au cœur des préoccupations actuelles.

D’un format court, ces vidéos permettront aux jeunes de 18 à 25 ans de découvrir, de manière ludique et moderne, différentes thématiques directement liées à leur mode de vie et aux questions de transition écologique. Les problématiques et enjeux seront présentés afin de susciter une prise de conscience, voire d’engagement et d’action au quotidien. Le contenu ne se veut pas moralisateur mais bien pédagogique, en prodiguant des gestes simples à adopter ou à mettre en œuvre facilement afin d’opter pour un mode de vie plus responsable et respectueux de la nature.

Accompagnés par l’association LorEEN, le CPIE de Meuse, Meuse Nature Environnement, la Fédération de la Moselle pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, ainsi que les Petits Débrouillards Grand Est ont participé à la rédaction du contenu des vidéos.

Loreen Gt Capsules Vidéos Réseau

 

Silence, moteur… Action !

Loreen La Chance Production Logo

Ça y est, le clap de début est donné, les vidéos sont en cours de tournage !
C’est donc dans un contexte estival que sont actuellement tournées les 10 capsules vidéos imaginées, travaillées et préparées par le réseau.
La Chance production accompagne LorEEN dans cette mission atypique, riche en nouveautés, mission qui s’avère également être une belle aventure humaine.

Loreen Capsules Vidéos Tournage B

>>> Affaire à suivre !

LIFE Biodiv'Est

Loreen Life Biodiv'estL’association LorEEN s’est investie depuis fin 2020 déjà, aux côtés des deux autres têtes de réseau du Grand Est (Ariena et Graine Champagne-Ardenne), dans un programme LIFE européen, nommé « Biodiv’Est », dans l’objectif de contribuer à la vie du réseau pour la décennie à venir.

Dans le cadre de l’action E04 du LIFE Biodiv’Est, action dédiée à la sensibilisation des classes de primaires, collèges et lycées à la biodiversité au cours des 8 prochaines années, les réseaux et structures d’EEDD du Grand Est sont alors directement concernés.

Les projets proposés par les structures d’EEDD seront donc composés de temps de préparation et d’échanges entre l’enseignant et l’animateur (environ 6 jours) et de face-à-face pédagogique (10 à 12 demi-journées).

En Lorraine, il est prévu de réaliser 14 projets par an à partir de la rentrée 2022/2023 jusqu’à celle de 2029/2030.

 

==> Vous êtes intéressé pour lancer un projet au sein de votre établissement ? Vous souhaitez vous lancer avec une classe ? N’hésitez pas à nous joindre au 07.55.64.42.27 ou par mail à l’adresse suivante : morgane.papin@loreen.fr

 

Loreen Life Biodiv'est Partenaires

 

Pour la rentrée 2023/2022

Les structures d’EEDD, membre de LorEEN, souhaitant proposer un projet pour la rentrée prochaine (2023/2024), sont invitées à se signaler via le document de travail ICI.
Les établissements scolaires intéressés par le projet LIFE Biodiv’Est sont invités à prendre contact auprès de LorEEN (morgane.papin@loreen.fr – 07 55 64 42 27).

La remontée des dossiers pour la rentrée 2023/2024 devrait commencer début 2023.
Le dossier de proposition de projet sera mis à disposition ICI (lien à venir) et à renvoyer complété par mail à l’adresse suivante : morgane.papin@loreen.fr

 

Documents et informations :
Site web du projet Biodiv’Est
Projet Life
Fiche action E04
– COPIL Grand Est – Primaires et collèges [22 mars 2022] : CR et Présentation
– COPIL Lorrain [26 avril 2022] : CR et Présentation
– COPIL Grand Est – Lycées [24 mai 2022] : CR et Présentation
– Jury 1 Lorrain [27 juin 2022] : CR et Présentation
– Jury 2 Lorrain [26 septembre 2022] : CR et Présentation

Projet Trame Verte et Bleue

En 2019, la Communauté de Communes de Sarrebourg Moselle Sud a désiré agir en faveur de sa Trame Verte et Bleue sur trois unités paysagères : le pays des étangs, la plaine lorraine et les crêtes des Vosges mosellanes. Pour ce faire, elle a souhaité approfondir la connaissance, mener des actions de préservation/recréation des trames vertes et bleues et mettre en place une sensibilisation des habitants sur les 76 communes qui la composent. Dès lors, la CC SMS, le CEN Lorraine et l’association LorEEN, ayant très clairement des approches communes et complémentaires, ont décidé de s’engager ensemble dans un Appel à Projets Trames Verte et Bleue « Des contreforts vosgiens au pays des étangs : préservons la Sarre et sa mosaïque de milieux », sur le territoire de la CC SMS, pour la période 2020-2022.

Les dossiers technique et de candidature ont été constitués et élaborés par les trois parties (CC SMS, CEN Lorraine et LorEEN), pour finalement être acceptés par les partenaires financiers de cet appel à projets en décembre 2019. Ce projet est actuellement financé par la Communauté de communes de Sarrebourg Moselle Sud et l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse.
Loreen Projet Tvb PartenairesLe CPIE de Nancy Champenoux, la Maison du Clément, la Contrée des Minis et le Parc naturel régional de Lorraine sont impliqués à part entière dans ce projet pour leur expertise dans le champ de l’EEDD et leur connaissance du territoire. En effet, ce projet a pour objectif le déploiement d’actions de sensibilisation à destination du public scolaire et du grand public sur le territoire de la CC SMS.

Loreen Projet Tvb Partenaires Pédagogiques

L’association LorEEN, épaulée par le CPIE de Nancy Champenoux, la Maison du Clément, la Contrée des Minis et le Parc naturel régional de Lorraine, coordonne donc les différentes actions mises en œuvre et assure le lien entre les structures et partenaires impliqués.

Le but est de développer les potentialités de ce territoire en terme d’Education à l’Environnement en s’appuyant sur la thématique commune des trames verte et bleue et de construire une sensibilisation globale et cohérente sur le territoire afin d’assurer une compréhension par tous, à leur échelle, des enjeux liés aux trames (biodiversité, corridors, etc.).

==> Envie d’en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter (julien.ducheine@loreen.fr ou au 07.55.62.27.07)

Découvrir l’appel à candidatures 2021/2022

SYNAPSE

Dans le cadre du Plan Régional Santé-Environnement 3 (PRSE3), le réseau SYNAPSE (SYNergie des Acteurs de la Promotion Santé Environnement) a pour objectif d’améliorer la qualité des actions d’éducation en santé-environnement dans le Grand Est. L’association LorEEN assure sa coordination et son animation à l’échelle de la Lorraine. Pour répondre aux besoins et enjeux des structures qui œuvrent ou qui souhaitent œuvrer dans ce domaine, le réseau LorEEN, en partenariat avec l’ARS, la Région et la DREAL Grand Est, propose un programme d’événements, de formations et de conférences gratuits ouverts aux professionnels comme au grand public lorrains.

 

==> Pour plus d’informations, contactez-nous par mail à synapse@loreen.fr ou par téléphone au 06.56.66.03.22.

Newsletters lorraines

Retrouvez toutes nos newsletters :

Newsletter d’août 2022   Newsletter de juin 2022   Newsletter d’avril 2022

 

Prochain événement !

La Compagnie des Ânes propose une formation en santé-environnement à destination des professionnels de santé et des éducateurs nature. Les objectifs sont de mieux appréhender le fait de travailler avec un animal comme médiateur dans sa pratique, mais également de comprendre en quoi l’animation nature est source de santé.

>> Rendez-vous le jeudi 29 septembre 2022, de 9h à 17h, au 161 rue de Nancy à Eulmont (54). <<

Loreen Synapse Compagnie Des ânes Formation

==> Inscription gratuite mais obligatoire à lacompagniedesanes@gmail.com ou au 06.82.13.29.16.

 

[Retour sur] Formations à l’utilisation de la plateforme SYNAPSE – Ariena & LorEEN [2022]

Co-organisées par l’ARIENA et LorEEN, deux formations d’une heure ont eu lieu en visio-conférence les 24 et 30 mars, réunissant ainsi 11 participants.

Déjà inscrits au réseau SYNAPSE ou non, les acteurs en santé-environnement ont eu l’occasion de découvrir les principales fonctionnalités de la plateforme SYNAPSE à travers la présentation de l’outil puis un moment de prise en main via la rédaction d’un commentaire, la création d’événements et l’utilisation des outils de la plateforme.

 

[Retour sur] Cycle de sensibilisation – FREDON Grand Est [2022]

Loreen Synapse Fredon 2022

 

 

Lors des dernières Rencontres Territoriales en Santé-Environnement, les participants avaient évoqué au cours des temps d’échanges les thématiques qu’ils souhaiteraient approfondir.

En collaboration avec la FREDON Grand Est, LorEEN a proposé un cycle de 4 visio-conférences pour sensibiliser les acteurs en santé-environnement à des problématiques présentes en Grand Est : les plantes à risque pour la santé tels que le Datura stramoine et la Berce du Caucase, le moustique tigre, les chenilles processionnaires et les ambroisies.

 

 

– Le jeudi 17 mars, ce sont 14 participants qui étaient présents en visio-conférence lors de la 1ère présentation sur la Berce du Caucase et le Datura stramoine. Alix d’Audeville, de la FREDON Grand Est, a apporté son expertise concernant ces deux plantes à risque pour la santé : reconnaissance, cycle de développement, gestion et risque sanitaire. Cette première présentation est à retrouver en replay.

Voir le replay

– Le mardi 5 avril, Aurélie Dupeyron a abordé la thématique du moustique tigre en présentant : la diversité des moustiques, leur cycle biologique, le risque sanitaire, leur répartition, ainsi que les moyens de lutte pour s’en prémunir. Onze participants été présents à cette conférence. Cette présentation est à retrouver en replay.

Voir le replay

– Le jeudi 19 mai, c’est Louis Audren qui nous a présenté la problématique des chenilles processionnaires du Pin et du Chêne : leur biologie, les impacts phytosanitaires, les symptômes et recommandations médicales, les différentes méthodes de lutte… Treize participants étaient présents à cette conférence. Cette présentation est à retrouver en replay.

Voir le replay

– Le lundi 13 juin, Louis Audren a abordé le sujet des Ambroisies, en présentant : les impacts et les enjeux liés à ces plantes dont notamment les risques sanitaires et les plans d’actions de lutte contre l’Ambroisie à feuilles d’Armoise. Il a poursuivi par la biologie et la reconnaissance de la plante, le contexte réglementaire ainsi que sa gestion. Douze participants étaient présents à cette conférence.

Voir le replay

Pour en savoir plus sur FREDON Grand Est, c’est ICI !

 

 

[Retour sur] Formation “Eduquer dehors, les jardins des possibles” – CPN les Coquelicots [17 mars 2022]

Loreen Synapse Cpn Coquelicots 2022b

Le jeudi 17 mars 2022, 15 professionnels de la petite enfance se sont réunis à l’espace associatif écocitoyen de Metz Hauts de Vallières. L’événement a été organisé par le CPN les Coquelicots dans le cadre du Contrat Local de Santé de la Ville de Metz.

Ont ainsi été évoqués les bénéfices de la nature de proximité sur la santé (physique, mentale et sociale), la diversité d’approches pédagogiques inhérentes à l’éducation à la nature adaptées aux plus jeunes enfants, et les champs de compétences à développer au contact de la nature.

Les participants, exerçant dans les multi-accueils et les relais d’assistantes maternelles de la Ville de Metz, ont pu expérimenter diverses activités d’éveil à la nature pour les jeunes enfants.

 

 

 

[Retour sur] Atelier “Produits ménagers et d’hygiène” – ETC…Terra [24 février 2022 – Arrentès-de-Corcieux]

Le 24 février 2022, l’association ETC…Terra a organisé un atelier sur les produits ménagers et d’hygiène à destination des professionnels du tourisme, au centre ClairSapin à Arrentès-de-Corcieux.

Malgré des désistements liés à la situation sanitaire, 5 participants (1 office de tourisme, 1 gîte, 1 future colonie de vacances et 1 site d’accueil d’éducation à l’environnement) étaient présents.

Loreen Synapse Etc Terra 2022La matinée a débuté par :Loreen Synapse Etc Terra 2022
– une présentation des participants façon « brise-glace »,
– une définition de la thématique, et les propriétés et usages des produits d’entretien (selon échelle de PH, rappel du cercle de Sinner…),
– les impacts des produits sur la santé (lecture d’étiquettes, recherche de composants indésirables, rappel des 9 pictogrammes…) et sur l’environnement (lien bassin versant, bioaccumulation…),
– des précisions sur les notions de bactérie / virus / champignon et autres micro-organismes, ainsi que sur la réglementation liée à l’usage de produits d’entretien dans les lieux recevant du public.

L’après-midi s’est poursuivi par l’atelier « comment réduire son impact ? » avec le tri et la fabrication de produits à partir d’ingrédients de base et plus naturels, un forum de quelques outils de sensibilisation des publics sur la thématique, et une conclusion avec l’évolution des pratiques que chacun serait prêt à mettre en œuvre.

Le groupe restreint a favorisé les échanges et a permis de s’attarder sur le cas de figure et les problématiques de chacun.

 

[Retour sur] Les zoonoses transmises par la faune sauvage – CSFL [19 février 2022 – Vigy]

Dans le cadre du projet SYNAPSE du réseau LorEEN, une conférence ayant pour sujets l’Homme et la faune sauvage a eu lieu le samedi 19 février 2022. Le Centre de Sauvegarde de la Faune en Lorraine a été missionné pour l’organiser. Le sujet choisi était : « Les zoonoses transmises par la faune sauvage à l’Homme ». Le lieu choisi était l’Adeppa pour son positionnement un peu plus central et accessible mais aussi pour disposer d’une grande salle et d’un service de restauration.

Loreen Synapse Csfl 2022Lors de cette conférence plusieurs intervenants ont été sollicités. Alexandre PORTMANN, Responsable Capacitaire présentait le CSFL et la faune sauvage avec laquelle les particuliers pouvaient être en contact et les zoonoses qu’elle véhicule. Ont été également présentées les principales zoonoses véhiculées par la faune sauvage auxquelles il fait face au centre de soins, les précautions de manipulations et sanitaires qu’il met en place avec son équipe de soigneuses. Il a également expliqué au public les précautions à prendre lorsque l’on doit manipuler la faune sauvage ou lors de toutes interactions avec celle-ci comme par exemple lors du nourrissage hivernal des oiseaux communs.

Puis ont pris la parole chacun leur tour deux chercheurs de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire issus de l’unité de la surveillance et éco-épidémiologie des animaux sauvages du laboratoire de la rage et de la faune sauvage de Nancy : Mme PICARD-MEYER Evelyne, Chercheuse et Spécialiste de l’étude de la Rage, M. BOUE Franck Chercheur et Spécialiste de l’Echinococcose alvéolaire. Ils ont présenté chacun leur tour :
– les origines des maladies (virus et parasites),
– les mécanismes de transmissions de celles-ci au sein de la faune sauvage et domestique puis à l’Homme, les symptômes occasionnés chez les malades,
–  les recherches passées et en cours sur les maladies,
–  les résultats de la veille sanitaire sur la faune sauvage et sur les cas de transmissions à l’Homme
–  les recommandations à suivre afin de s’exposer le moins possible à ces maladies.

La conférence a duré 2 heures et elle a été suivie d’un temps d’échange, de convivialité entre le public et les trois intervenants lors d’un apéritif dinatoire. L’échange avec les chercheurs, leurs avis objectifs sur les modes de transmissions de la Rage et de l’Echinococcose alvéolaire, leurs conseils pour se prémunir de ses maladies ont été particulièrement appréciés.

La communication a été faite via une affiche réalisée par le CSFL et adaptée en une version virtuelle. Elle a été envoyée par mailing à tous les vétérinaires partenaires, les adhérents du CSFL. Elle a été également partagée sur la page Facebook du CSFL puis relayée par l’Adeppa et le réseau LorEEN.

 

Bilan 2021

L’année 2021 a été riche en rencontres et ateliers pour le réseau SYNAPSE. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le Bilan !

Lire le Bilan 2021 du réseau SYNAPSE

 

[Retour sur] Rencontres territoriales en Santé-Environnement [19 octobre 2021 – Tomblaine]

Les premières rencontres territoriales en Santé-Environnement ont eu lieu ce mardi 19 octobre à la Maison des Sports de Tomblaine.

En partenariat avec la Région Grand Est, la DREAL Grand Est et l’ARS Grand Est, l’association LorEEN, en charge d’animer le réseau SYNAPSE des acteurs de la promotion de la santé et de l’éducation à l’environnement sur le territoire lorrain, a été honorée de recevoir 43 participants pour cette première journée.

Issus de tous les secteurs d’activité gravitant autour de cette thématique (maison médicale, collège, mutuelle, cabinet conseil, association d’éducation à l’environnement, EREA, MJC, communautés de communes, etc.), les participants ont eu l’opportunité de se rencontrer, de faire culture commune et d’échanger ensemble, avec les partenaires du PRSE3, autour des enjeux et perspectives de projets en santé-environnement, au niveau local comme régional.

Deux objectifs étaient fixés pour cette journée, déterminant le programme de cette dernière :
– créer des liens entre les acteurs, les projets;
– définir ensemble la dynamique territoriale à insuffler en Lorraine.

Lire le rapport des Rencontres territoriales 2021

 

[Retour sur] Nourrir le corps et le cœur une approche humaine du jardin à destination des acteurs de l’EEDD [15 octobre 2021 – Thaon-les-Vosges]

Riches d’une longue expérience d’accompagnement social combiné au travail de la Terre, Les Jardins de Cocagne ont proposé à un groupe de quinze professionnels de l’accompagnement social une formation sur la thématique Santé/Environnement. Plus spécifiquement, et pour répondre aux besoins exprimés par le groupe, cette formation avait pour objectif de donner à ces professionnels des outils de réflexion et des moyens d’aborder les notions d’alimentation, de bien-être et de santé dans une démarche durable.

 

[Retour sur] Ateliers en Santé-Environnement [14 septembre 2021 – Vigy]

Intitulés :
– Yoga et postures au jardin, au travail
– Plantes médicinales : reconnaissance et utilisation

Quatorze animateurs EEDD ont tout d’abord assisté à une présentation théorique très riche sur le fonctionnement du corps humain et les postures et gestes à adopter ou à éviter au jardin comme au travail, grâce à toute l’expertise de notre kinésithérapeute formatrice du jour. Une mise en pratique a bien entendu suivi cet apport initial de connaissance. L’après-midi a été l’occasion de découvrir et de déguster quelques plantes médicinales communes, en lisière de forêt ou même sous nos pieds en compagnie d’une herboriste renommée. Les animateurs ont ensuite pu participer à la réalisation d’un baume naturel, à base de cire d’abeille du rucher de la formatrice. Les conseils de l’herboriste ont été précieux pour les animateurs, sur ce champ de compétences où il est nécessaire de faire fort attention aux éléments naturels que nous souhaitons consommer ou appliquer en crème ou baume sur notre peau (femmes enceintes, considération des maladies chroniques, association de plantes, etc.)

Aires Terrestres Educatives

Loreen Ate Aires terrestres éducatives OFB

Pour sensibiliser les élèves et approfondir la connaissance de la biodiversité en milieu scolaire, l’Office français de la biodiversité met en œuvre la démarche “aires éducatives” sur le territoire français.

Les Aires Educatives (marines ou terrestres) permettent en effet à des élèves de cycle 3 et 4 de s’approprier une petite partie d’une zone humide, d’une forêt, d’une rivière, d’un parc urbain… et de réfléchir collectivement à sa gestion. Accompagnés par leur enseignant et un acteur de la sphère de l’éducation à l’environnement (le référent technique), les élèves étudient cette aire et décident de façon démocratique, des actions à y mener pour préserver sa biodiversité. A travers ce projet, ils développent les compétences du programme scolaire, se reconnectent à la nature et découvrent leur territoire et ses acteurs.

Courant 2020, LorEEN a intégré le Groupement Régional des Aires Educatives (sélection des dossiers, suivi financier, etc.) en partenariat avec l’OFB, la Région, la DREAL, l’AERM et l’Education Nationale. LorEEN a par ailleurs sollicité l’OFB Régional pour un déblocage de fonds auprès de l’OFB National dans le but de financer des projets lorrains, actuels ou en attente de financement.

==> Enseignants ou éducateurs à l’environnement, si vous souhaitez vous lancer, n’hésitez pas à nous contacter (07.55.64.42.27) en amont de votre candidature !

En savoir plus sur les aires éducatives

Loreen Ofb Logo

Collectif « Parce que l'on sème »

Genèse du collectif

Le collectif « Parce que l’on sème » est né de l’envie d’animatrices et d’animateurs, qui utilisent le jardinage comme vecteur pédagogique, de se regrouper pour travailler ensemble. La volonté de quelques structures de la métropole du Grand Nancy de se fédérer autour de valeurs et de projets communs a mené, le 9 mai 2019, à la constitution de ce groupe de travail, de ce collectif inter-associatif, qui a pour finalité, et slogan, de « fédérer pour faire pousser la biodiversité ». C’est dans ce cadre que LorEEN a été sollicitée avant de s’engager à leurs côtés.

La graine a été choisie comme point de départ, car elle en est un elle-même, au sens premier du terme, et symbolise pleinement le développement et l’épanouissement du vivant. Le collectif « Parce que l’on sème » a ainsi pour vocation de fédérer les publics autour de cette thématique, pour découvrir ou redécouvrir le plaisir de la nature, du jardin, de cultiver, de voir pousser un végétal et, tout simplement, de mettre les mains à la terre.

Les acteurs étant à l’initiative de ce collectif hétéroclite étaient les suivants :

  • MJC Centre social Nomade : Animation socio-culturelle et actions de sensibilisation aux sciences et à l’environnement
  • MJC des 3 Maisons : Actions d’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable autour d’un espace de nature en ville
  • Association JAPADEN (JArdins PArtagés Des Étudiants Nancéiens) : Association des jardins partagés des étudiants de Nancy
  • Association LorEEN (Lorraine Education à l’Environnement et à la Nature) : Réseau des acteurs de l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable en Lorraine
  • Association Racines Carrées : Association de sensibilisation et d’accompagnement de projets en agroécologie
  • EHPAD Simon Bénichou : Maison de retraite qui utilise l’Education à l’Environnement pour ouvrir la structure sur l’extérieur et favoriser le bien-être de ses résidents
  • Flore 54 : Fédération Meurthe et Mosellane pour la promotion de l’environnement et du cadre de vie

Collectif Pqlos

 

Plusieurs idées de projets et pistes de réflexion ont ainsi émergé et quelques événements et outils de sensibilisation ont ainsi pu voir le jour.

Par exemple, une première piste d’action a été la mise en place de grainothèques sur le territoire, à destination d’un public très large, pour se focaliser finalement, suite au travail des différents groupes d’étudiants impliqués dans le projet et des réflexions du collectif, sur le public scolaire. Le concept de graine qui germe, qui s’épanouit, trouve ici toute sa résonance. Les enfants sont les adultes de demain, et un tel projet, comme les valeurs qu’il véhicule, peut résonner bien au-delà de la salle de classe, auprès des frères, des sœurs, des parents et des grands-parents. Les élèves découvrent, apprennent, expérimentent, tout en étant acteurs de leur propre apprentissage en participant, à leur mesure, à la transition écologique. Pour les membres du collectif, l’idée de grainothèque est considérée comme un prétexte finalement, un moyen de présenter de manière instructive et ludique les thèmes comme l’environnement, le développement durable et le retour à la terre. En premier lieu, ce projet a réellement pour vocation de sensibiliser, les enfants comme leurs parents, à la transition écologique et à l’appréhension individuelle et collective des enjeux environnementaux et sociétaux actuels.

 

Encadrement d’étudiants du Grand Nancy

Dès sa création en 2019, le collectif a souhaité se rapprocher d’écoles du territoire, via l’encadrement de projets tutorés. L’association Racines Carrées, la MJC Centre Social Nomade et LorEEN ont ainsi assuré l’encadrement de plusieurs groupes d’étudiants. Les sujets d’étude des différents groupes ont été choisis en fonction des compétences qu’ils travaillent et développent au sein de leur école respective, tout en respectant la nature et le cadre imposé pour leur projet tutoré.

Elèves ingénieurs de l’ENSGSI (Ecole Nationale Supérieure en Génie des Systèmes et de l’Innovation) :

Le premier groupe d’étudiants de l’ENSGSI, en 2019, a tout d’abord réalisé un état de de l’art sur les différentes fonctions potentielles induites par l’installation d’une grainothèque, leurs implications, leurs freins et les potentialités. Ce premier travail a alors permis au collectif de cibler deux axes de développement à court terme, au regard de ce qui se fait ailleurs, à savoir, un projet scolaire et un volet événementiel (rencontres organisées autour de la graine une à deux fois par an). Ce travail a été une base précieuse pour le second groupe d’étudiants qui s’est focalisé, en 2020, sur le public scolaire et sur la dissémination de grainothèques au sein d’écoles maternelles ou de primaires ainsi que sur la rédaction du protocole de mise en place de cet outil à destination des enseignants accompagné d’activités et de réalisations à faire avec les élèves. Un troisième groupe d’étudiants a pris le relai à la rentrée 2020-2021, avec pour missions la conception des plans de construction des grainothèques et la révision du protocole à destination des enseignants pour la mise en place de grainothèques au sein d’établissements scolaires (maternelle et de primaire).

Elèves de lIAE Nancy School of Management :

En 2019, des étudiants de l’IAE se sont, quant à eux, penchés sur la problématique suivante : « Dans quelles mesures l’implantation d’une grainothèque dans des lieux publics permet-elle d’enrichir la cohésion sociale et environnementale, à contrario des principes d’une société principalement basée sur la consommation ? ». A l’aide d’une enquête de terrain où plus de 500 personnes ont répondu, les étudiants ont défini les freins et les leviers d’action, ainsi qu’un plan de communication efficient pour déployer un tel projet en direction du grand public. Leur travail a donc participé à la constitution d’une base solide pour le potentiel déploiement de grainothèques dans des lieux publics.

Elèves ingénieurs de l’ENSAIA (École Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires) :

Les étudiants de l’ENSAIA se sont appliqués, en 2019, à définir un programme d’animation, clé en main, pour l’organisation d’une fête à destination d’un public très large, enfants comme adultes, sur le thème de la graine et de la biodiversité de manière générale. Les étudiants ont proposé six ateliers, le déroulé et leur contenu respectif. Ce projet a été réalisé dans la perspective de l’organisation d’une journée de lancement du collectif, alliant troc de graines, de plants, d’outils et ateliers de sensibilisation tout public, malheureusement annulée suite à la crise sanitaire du coronavirus. A la rentrée suivante (2020-2021), un nouveau groupe d’élèves de l’ENSAIA a été missionné, toujours dans le cadre d’un projet tutoré, pour poursuivre la réflexion autour de la création d’outils de communication à destination du grand public. Une base d’escape game sur le thème de la graine a ainsi été proposée au collectif.

Les compétences développées par les élèves au cours de leur parcours universitaire au travers de ces projets tutorés pourront ainsi être valorisées sur leur territoire de formation et au-delà.

Collectif Pqlos écoles

 

Un outil ludique de sensibilisation à l’environnement et au développement durable : l’Escape graine !

Grâce à plusieurs années de travail collectif, un outil pédagogique a vu le jour. Il s’agit d’un escape game sur le thème de la graine, nommé naturellement “Escape graine“.

Cet escape game est un véritable support ludique de sensibilisation à l’environnement et au développement durable autour de la graine pour le grand public. Il permet, en effet, d’aborder, de façon chronologique, un certain nombre de problématiques et enjeux liés à la graine. Les thèmes principaux sont évidemment la biodiversité, la flore, l’agriculture et l’alimentation.

Scénario : La réserve mondiale de semences du Svalbard, située en Norvège et dont sa mission est de conserver dans un lieu sécurisé des graines de toutes les cultures vivrières de la planète dans l’objectif de préserver la diversité génétique, a été cambriolée. Les joueurs ont donc pour mission de récupérer les graines volées en traversant l’Histoire (5 épreuves suivant un ordre chronologique) en un temps défini (30 minutes).

Loreen Escape Graine Parce Que L'on Sème

L’outil est actuellement à découvrir lors des événements auxquels participe la MJC Centre Social Nomade sur le territoire du Grand Nancy.

==> Envie de découvrir le jeu ou d’en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter (morgane.papin@loreen.fr ou au 07 55 64 42 27).

 

Accompagnement du Conseil Régional des Jeunes du Grand Est

 

Contexte

Les trois réseaux territoriaux d’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable du Grand Est, l’Ariena, le Graine Champagne-Ardenne et LorEEN accompagnent, en s’appuyant sur les compétences de leurs membres, le Conseil Régional des Jeunes dans leur démarche de réflexion et de rédaction de propositions concrètes d’actions à soumettre au Conseil Régional du Grand Est. La thématique retenue pour cette seconde édition du CrJ est l’environnement au sens large, focalisée davantage sur la biodiversité en lien avec la Stratégie Régionale pour la Biodiversité (SRB) portée par la Région.

Loreen Têtes De Réseau Eedd Grand Est Les réseaux d’EEDD sont compétents sur les questions liées aux thématiques de la biodiversité mais également de la transition écologique et du développement durable. Ainsi, en connaissance des compétences de leur réseau respectif, ces réseaux animeront les débats et les échanges au sein des groupes vers les différentes approches de l’éducation à l’environnement.

Pour la Lorraine, c’est donc Meuse Nature Environnement (MNE) qui a été choisie pour accompagner ces jeunes dans leurs réflexions. Cet accompagnement sera prolongé par l’organisation de sorties sur le territoire lorrain, sorties qui seront l’occasion pour les jeunes de rencontrer différents acteurs de l’EEDD directement sur le terrain et de prendre connaissance des projets mis en place à l’échelle locale. L’objectif final est que les jeunes du Grand Est fassent des propositions réalistes et novatrices en faveur de la biodiversité.

LorEEN_MNE Meuse Nature Environnement

 

Samedi 5 septembre 2020

Le samedi 5 septembre dernier, LorEEN, en partenariat avec MNE a donc accompagné le Conseil Régional des Jeunes du Grand Est pour une journée dédiée à la biodiversité et ses enjeux.

A cette occasion, les jeunes ont pu découvrir le SRB et ses enjeux, ainsi que les structures d’EEDD accompagnatrices. Dès lors les jeunes ont pu réfléchir collectivement à des idées de projets en faveur de la Biodiversité.

 Loreen Crj Grand Est Biodiversité J De Lancement 4     Loreen Crj Grand Est Biodiversité J De Lancement 2     Loreen Crj Grand Est Biodiversité J De Lancement 3

 

Samedi 19 septembre 2020

Le samedi 19 septembre, MNE a donc donné rendez-vous aux jeunes au Jardin-Verger de Massonges à Vavincourt, un terrain pédagogique géré par l’association depuis plus de 20 ans, pour une première journée de terrain.

MNE a commencé par présenter l’association et le déroulé de la journée. Puis, 6 thèmes abordés au travers des projets menés par MNE ont été abordés, en lien avec la biodiversité et le développement durable afin que les jeunes comprennent le rôle de la structure, le réseau d’acteurs pouvant graviter autour d’une thématique et l’intérêt voire même la nécessité de tels projets.

Mne Crj Ge 20200919 1      Mne Crj Ge 20200919 3

Les jeunes ont pu découvrir le rôle et la complémentarité des administrateurs, animateurs et bénévoles au sein d’une association grâce aux différents intervenants de MNE.

Grâce à différents ateliers, outils et méthodes créés et mis en œuvre par MNE, les jeunes ont alors commencé à réfléchir sur les questions à se poser pour monter un projet.

Le temps du repas de midi a été l’occasion de faire une analyse du repas partagé lors de la journée du 5 septembre. En effet, MNE a récupéré tous les déchets de ce repas afin de faire questionner les jeunes quant à la question du tri. Aussi, un caddie rempli d’invendus et donc de produits jetés a été récupéré auprès d’un magasin afin de pousser la réflexion des jeunes sur notre consommation et ses impacts. En complément, le pique-nique des jeunes a également été analysé afin de discuter du tri, de la provenance des aliments, de leur composition, etc.

Mne Crj Ge 20200919 2      Mne Crj Ge 20200919 5

Après le repas, un temps individuel a été laissé aux jeunes pour qu’ils mènent une réflexion personnelle tout en profitant du calme offert par le verger. Un moment très apprécié par tous permettant aux jeunes d’établir une véritable connexion avec la nature.

Les ateliers ont alors repris et les jeunes ont pu, à l’aide d’un poster à colorier, faire des liens avec ce qu’ils avaient entendu, vu, touché ou senti. Les jeunes ont alors fait émerger les notions de cycles, de liens et de complexité, en précisant que finalement, tous les éléments semblent reliés entre eux.

Afin d’être dans le concret, et toujours dans le but de les amener à faire des propositions de projets réalistes, les jeunes et MNE ont alors échangé sur les pratiques individuelles. Le rôle, l’intérêt et l’impact des transports, d’internet, des cosmétiques ou encore des vêtements ont alors été discutés, l’objectif étant de connaître la durée de vie de nos objets, de la provenance de nos achats et de découvrir des solutions alternatives.

En fin de journée, les jeunes ont, tout d’abord de manière individuelle, choisi 6 projets qu’ils souhaitaient porter. Puis en binôme, ils ont alors dû choisir 6 projets parmi leurs 12 propositions, et ainsi de suite. A la fin de cet exercice, 7 projets dans lesquels les jeunes souhaitaient s’investir ont alors émergé. En voici une rapide présentation :

  • Plateforme numérique pour trouver les lieux de vente des producteurs locaux
  • Révision de la règlementation pour pouvoir collecter les invendus dans les supermarchés afin de soutenir les réseaux locaux de redistribution
  • Mise en place d’un tri sélectif au sein des établissements scolaires, accompagnée d’actions de sensibilisation/prévention des élèves
  • Création d’un kit étudiant pour accompagner les jeunes à adopter un mode de vie plus responsable et formation d’ambassadeurs grâce à des structures d’EEDD
  • Création d’espaces comestibles au sein d’établissements scolaires et intégration de ces espaces dans les projets pédagogiques
  • Restauration de la ripisylve avec un territoire « test » exemplaire grâce à un travail collectif entre les différents acteurs du territoire (propriétaires, techniciens, collectivités, étudiants, etc.)
  • Création d’une pépinière ressource au sein de chaque département, permettant de valoriser les espèces floristiques locales, rustiques et adaptées à notre climat.

Mne Crj Ge 20200919 6      Mne Crj Ge 20200919 7

 

Samedi 3 octobre 2020

La journée du 3 octobre s’est déroulée à Pont-à-Mousson, dans les locaux du Parc naturel régional de Lorraine. Cette nouvelle journée de rencontre a été l’occasion pour les jeunes de découvrir le rôle d’un Pnr et les actions menées par le Pnr de Lorraine mais aussi d’aborder des outils juridiques de préservation de la biodiversité mis en place sur notre territoire tels que les zones Natura 2000, les ZNIEFF etc.

Grâce à une co-animation réalisée par MNE et la Région Grand Est, les jeunes ont ensuite pu, de manière collective, réfléchir à leurs 7 propositions de projets et commencer à remplir des fiches projets détaillées.

Mne Crj Ge 20201003 2      Mne Crj Ge 20201003 1

 

Samedi 31 octobre 2020

Au cours de cette matinée, passée en visioconférence, les jeunes ont pu approfondir leurs propositions en continuant de remplir les fiches projets pour la Lorraine.

 

Samedi 14 novembre et Samedi 12 décembre 2020

Les jeunes du Grand Est se sont réunis, toujours en visioconférence, afin de mettre en commun les travaux et réflexions menés au sein des trois territoires.

Ce travail de présentation, d’échanges et de concertation va donc aboutir à un “Plan d’Actions du Conseil régional des Jeunes du Grand Est” qui devrait être présenté, par les jeunes, au Président de la Région début 2021.

 

Samedi 16 janvier 2021

Grande journée pour tous puisqu’il s’agissait d’une séance plénière, en visio, en présence du Président de la Région Grand Est, Monsieur Jean ROTTNER.

A cette occasion, les membres du CrJGE ont présenté les travaux engagés depuis le début de leur mandat, en janvier 2020, autour des enjeux de la biodiversité.

Après une année de travail, les propositions suivantes, en adéquation avec les défis identifiés dans la Stratégie Régionale de la Biodiversité, ont été présentées :

  • Végétaliser les établissements scolaires, du primaire à l’université,
  • Sensibiliser le grand public à l’environnement en créant une semaine de l’information,
  • Agir sur les ripisylves (végétation bordant les milieux aquatiques) par la création de zones à végétaliser,
  • Imaginer des pépinières d’arbres et vivaces, adaptées localement, dans chaque département,
  • Accentuer les aménagements favorisant la pollinisation,
  • Etendre les brigades vertes sur l’ensemble du territoire,
  • Développer des « Espaces de Nature protégés »,
  • Créer un « kit pour les étudiants » qui débutent leur formation post-bac, en intégrant un guide de recettes de cuisine peu chères, de saison, saines, simples mais également des produits de première nécessité co-responsables permettant de démarrer sur de bonnes bases.
 

Les trois têtes de réseaux et les trois structures accompagnatrices (MNE pour la Lorraine) étaient évidemment présentes pour cette réunion de clôture.

Pauline COCHET de MNE a accepté de faire un petit bilan au nom de nos trois réseaux, en voici quelques brides :

  • “L’action auprès de ces jeunes élus du CRJ a constitué premièrement en de l’information, de l’éveil aux consciences et de l’accueil de leurs perceptions. Puis concrètement, nous les avons formés sur des sujets d’environnement et également accompagnés au montage de projets.”
  • “Grâce à notre expérience et nos savoir-faire pédagogiques et techniques, l’accompagnement par les structures de l’EEDD  a permis l’émergence d’une dizaine de projets réalisables, écologiquement très pertinents – voire urgents – et en cohérence avec les politiques régionales.”
  • “Les structures des trois réseaux d’EEDD sont évidemment volontaires pour accompagner la mise en œuvre des projets proposés par le CRJ, en appui aux services de la Région.”
  • “Nous nous réjouirons si nous leur avons donné envie de rejoindre nos associations pour poursuivre leur engagement au-delà de leur mandat. Leur dynamisme, leur jeunesse et leurs idées sont précieuses et nous ne sommes jamais assez nombreux !”

==> Cet accompagnement a donc été une belle expérience pour tous et nous espérons que les propositions faites par les jeunes voient le jour dans les semaines et mois à venir.

 

Loreen Crjge Jean Rottner     Loreen Crjge Accompagnement     Loreen Crjge Mne

Loreen Des Projets Illustration

Association LorEEN
Abbaye des Prémontrés
9 rue Saint-Martin
54700 Pont-à-Mousson

Contacter LorEEN
contact@loreen.fr
07 55 62 27 07

consequat. vulputate, venenatis luctus dapibus quis, velit, dolor.