Le premier Jardin de Cocagne de France voit le jour à Chalezeule, petit village situé aux portes de Besançon, en 1992, grâce à l’initiative de Jean-Guy Henckel, alors éducateur en centre d’hébergement. Il s’inspire d’un concept, né en Suisse, de jardinage biologique en collectif auquel il ajoute une dimension sociale. Il propose ainsi d’installer un jardin biologique à proximité du centre d’insertion dans lequel il travaille à l’époque pour débuter une insertion par l’activité économique. Ce système repose également sur un réseau d’adhérents qui font le choix d’une alimentation saine et d’un modèle économique local et solidaire. Ainsi est né le concept « Vous avez besoin de légumes ? ils ont besoin de travail ! ». Aujourd’hui constitué en réseau, on compte en France autour de 100 et quelques jardins de tailles diverses mais opérant sur le même concept d’adhésion-panier.

L’Association Jardins de Cocagne de Thaon-les-Vosges a été créée en 1994 par Jean-Claude Vorgy, alors travailleur social dans le secteur d’Épinal où il n’y a à l’époque aucune structure d’Insertion par l’Activité Economique. Le projet voit le jour à Thaon sur le site de l’ancienne écurie de l’entreprise BTT (Blanchisserie Teinturerie Thaonnaise), industrie textile qui a fonctionné de 1872 à 1994 et propriétés de la commune, depuis la fermeture de la BTT. La Mairie de Thaon-les-Vosges, met à disposition un terrain de 3 hectares ainsi qu’un local de 300m². Ce terrain que nous cultivons toujours est dans la zone inondable (alluviale) de la Moselle et servait à l’époque à la production de pommes de terre pour la fabrication de fécule.

Les évolutions de notre structure :

· A la création en 1994, l’activité de l’association était strictement maraîchère, avec la présence de 2 permanents et 10 salariés en contrat aidé.
. En 2002, les Jardins de Cocagne se lancent dans une nouvelle activité, l’éducation à l’environnement par l’embauche d’un emploi-jeune avec, au départ, un temps partagé entre le maraîchage et l’environnement.
· En 2006, l’activité environnement atteint son seuil de rentabilité et occupe alors un temps plein : l’emploi-jeune est transformé en CDI en décembre 2006
· A partir de 2007 et jusqu’en 2014, l’Association connaît un accroissement de l’activité maraîchère avec la pérennisation de plusieurs postes d’encadrant technique.
· En 2015 démarre le projet « Jardin d’Avenir », un projet en 3 volets pour augmenter la production et le nombre de salariés en insertion :

  1. Construction des Serres Chapelles (qui ne sont pas chauffées, juste ventilées) : meilleure production tout au long de l’année + mécanisation accrue + confort des salariés (hall technique légèrement chauffé en hiver). Le bâtiment + 1 hectare en chapelle achevés en décembre 2016.
  2. Ouverture d’un espace de vente plus chaleureux en Mai 2018. Ouverture le mercredi de 9h à 18h et le vendredi de 8h à 19h. Seuls les adhérents peuvent acheter régulièrement nos produits + ceux de nos partenaires (fruits Bio de la coopérative SCOT la Cigogne, bouchers sur place les vendredis, produits laitiers bio et locaux, petite épicerie locale et/ou solidaire…). On peut essayer les produits avant de devenir adhérent 1 ou 2 fois puis cotisation annuelle de 30€. En plus des produits, les adhérents peuvent suivre la vie de l’association et de ses partenaires (mots des paniers, calendrier des manifestations, ateliers nature…).
  3. À venir… (et surtout à financer !) aménagement de l’espace de 1/3 lieu pour les bureaux administratifs et l’accueil des groupes en éducation à l’environnement.

La mission d’insertion :

Les Jardins de Thaon sont connus pour leur production locale de légumes Bio mais notre mission première est l’insertion par l’activité économique. La Production est un moyen, non une fin et en tant qu’association Loi 1901, nos bénéfices, s’il y en a, sont réinvestis dans l’association pour améliorer l’accompagnement des salariés.

En 2018, 75 salariés ont été intégrés aux Jardins, 35 en sont partis et 61.3% d’entre eux ont retrouvé un emploi ou une formation. 1 personne accompagne chacun des salariés dans son projet individuel et des bénévoles proposent des cours de soutiens (langues, code de la route, remise à niveau, démarches administratives…), des séances de relaxation, etc. en fonction des besoins de chacun. Nos 1400 adhérents rendent possible ces résultats ainsi que nos +/- 50 adhérents-bénévoles qui interviennent à diverses échelles (accompagnement, production, livraison, vente…)

La production et les paniers :

900 paniers sont produits en moyenne par semaine en 2019 et sont à récupérer au Marché ou sur 28 autres points de dépôt dans un rayon d’environ 30km autour de Thaon.

L’activité d’Education à l’Environnement :

Les Jardins de Cocagne font partie des associations Vosgiennes d’éducation à l’environnement conventionnée par le Conseil Départemental 88 et sont agrées par l’Éducation Nationale. Nous accueillons chaque année autour de 4000 personnes.Nous intervenons auprès de publics divers aussi bien scolaires que personnes âgées, enfants de la maternelle au collège, jeunes vivant en foyer ou en enseignement adapté mais aussi familles, grand public, adultes en situation de handicap, bénéficiaires du RSA et diverses associations d’insertion et de sensibilisation du public.

Les animateurs sont formés à l’animation par une salariée permanente diplômée en biologie, des connaissances naturalistes et de culture potagère leurs sont fournies selon le degré d’intérêt de chacun.

Les grandes thématiques abordées sont la pratique du jardinage Bio, la découverte et la protection de la Biodiversité du jardin, la gestion de l’eau, La réduction des déchets.

En image

Association LorEEN
Abbaye des Prémontrés
9 rue Saint-Martin
54700 Pont-à-Mousson

Contacter LorEEN
contact@loreen.fr
07 55 62 27 07